en  |  fr  |  es   

819 826-2444

Entrevue du journal ElevateAZ avec notre distributeur américain Delta Technology! Automatisation et Technologie


Les dernières innovations en matière d’automatisation et de technologie contribuent à faire progresser l’économie de l’État de l’Arizona

(Un excellent article (original en anglais)  du journal web ElevateAZ pour Arizona, avec le journaliste Bruce Farr, qui reçoit en entrevue notre distributeur dans l’ouest Américain, Lyle Rusanowski, PDG de Delta Technology) 

Le retour à la primauté économique de l’Arizona à la suite de la récession nationale de 2008 est une leçon à tirer de la reprise stratégique. De manière générale, les industries et les segments de marché qui avaient sérieusement reculé en 2008 et 2009 sont en train de rebondir, soutenus par une économie forte et, pour beaucoup, un climat fiscal plus favorable.

Un des segments de croissance qui contribue à remettre l’Arizona sur la carte économique est son incursion en plein essor dans le monde hautement futuriste de l’automatisation industrielle.

Steven Zylstra, président et PDG de l’Arizona Technology Council, souligne que l’automatisation industrielle et la robotique sont des facteurs essentiels de l’écosystème technologique de l’Arizona.

«Les principales industries de notre État – semi-conducteurs, aérospatiale et défense, véhicules autonomes et fabrication additive – comptent parmi les plus gros utilisateurs et développeurs de matériel et de logiciels d’automatisation», a-t-il déclaré.

Zylstra, dont la charte de l’organisation doit être de servir de premier point de contact pour toutes les entreprises de technologie de l’Arizona cherchant à résoudre des problèmes «hors de la maison», comme il le décrit, identifie Intel comme l’une des sociétés les plus en vue basées en Arizona. faire progresser les processus d’automatisation.

«[Intel] utilise la robotique et l’automatisation de la chaîne logistique dans ses usines de semi-conducteurs et est en train de construire l’usine la plus grande et la plus automatisée du monde, ici même en Arizona», déclare-t-il.

 

Planter la graine

En Arizona, la technologie automatisée – et son sous-ensemble, la robotique – a connu une croissance rapide, de nouvelles applications faisant leur apparition dans diverses industries manufacturières et connexes.

Lyle Rusanowski est président et chef de la direction de Delta Technology, une entreprise de fabrication d’automatismes et de robotique dans cette industrie relativement naissante. et sa base est située à Tempe.

«La vallée offre actuellement un climat commercial particulièrement attrayant», a-t-il déclaré. « Et sa fondation dans l’aérospatiale signifie que de nombreuses entreprises utilisent des pièces métalliques, ce qui est très propice à l’utilisation de l’automatisation et de la robotique. »

Gary O’Dell, directeur de l’ingénierie des applications de Delta Technology, a souligné que l’attrait pour les entreprises en pleine croissance de technologies d’automatisation dans la vallée réside dans les domaines de l’aérospatiale et de la haute technologie.

« Nous avions l’aérospatiale et Intel, ce qui a poussé les entreprises axées sur l’automatisation à les suivre en tant que fournisseurs tiers », explique-t-il. « Cela a eu pour effet de » semer « dans l’Arizona une opportunité de croissance saine pour le secteur de l’automatisation dans lequel nous évoluons. »

Mais quel type d’activités de fabrication convient à l’automatisation?

«L’un de nos clients est une grande société de moulage par injection de plastique et ils se trouvaient incapable de retirer le produit du mouleur et de l’emballer», explique Rusanowski. «C’est donc devenu une question de survie pour ce client. Ils devaient trouver un moyen d’automatiser le retrait des bouteilles de la chaîne, puis de les emballer et de les palettiser, car ils ne pouvaient tout simplement pas trouver les employés pour faire le travail. L’automatisation est devenue essentielle à leur survie.

Zylstra pointe du doigt un autre exemple frappant de l’entrée de l’État dans l’automatisation. «Le développement des véhicules aériens sans pilote (UAV) en est un», a-t-il déclaré. «En fait, notre État est l’épicentre des essais d’UAV militaires, avec l’un des plus vastes centres d’essais du pays à Fort Huachuca.»

Menace d’emploi ou créateur d’emploi?

L’une des principales préoccupations concernant la montée en puissance de l’automatisation et de la robotique concerne la menace de la technologie qui pourrait éventuellement remplacer les humains par des machines capables d’accomplir leur travail ou mieux. Mais O’Dell n’est pas d’accord avec la prémisse.

«Nous ne considérons tout simplement pas l’automatisation comme une menace pour remplacer le travail», dit-il. «Quels que soient les processus humains que remplacent les robots ou l’automatisation, vous sous-utilisez essentiellement le capital humain. Cette personne peut faire un travail de plus grande valeur. « 

Dr. Heni Ben Amor, professeur assistant d’ingénierie à l’Arizona State University et chercheur de premier plan dans le domaine de la robotique, partage l’avis de M. O’Dell. Il est logique que l’utilisation croissante de robots basés sur la fabrication supprime certains emplois, mais que la tendance générale créera des emplois beaucoup plus axés sur l’homme qu’elle ne le prétend, et que les humains et les robots peuvent vivre et travailler ensemble dans une sorte de harmonie industrielle.

« Par exemple », explique le Dr Ben Amor, « les humains pourraient effectuer un travail nécessitant une dextérité physique, telle que la fixation de petites vis, tandis que des robots travaillant à leurs côtés effectueraient des tâches lourdes ou des tâches plus répétitives. »

La sécurité est un autre facteur déterminant dans la décision des entreprises d’investir dans l’automatisation. «Dans un cas, explique O’Dell, un client a dû tempérer un produit métallique en le plongeant dans un bain de sel fondu d’environ 120 degrés. À l’origine, l’entreprise avait des employés chargés de cette tâche, mais celle-ci était lourde et dangereuse et le nombre de blessures graves. Nous avons donc créé une solution robotique prenant en charge le processus et la société a été en mesure de prendre ces personnes et de leur donner des emplois dans d’autres processus plus sûrs tout au long de la chaîne de fabrication. ”

Bien entendu, la rentabilité et les réductions de coûts sont toujours une priorité pour tous les fabricants. Bob Remski, directeur des opérations de Delta Technology, a déclaré: «Une autre chose à garder à l’esprit à propos de cet exemple particulier est que l’automatisation de ce processus améliore considérablement leur qualité et leur fiabilité. Ils ont pu obtenir suffisamment de temps sur le processus et de fiabilité de la séquence pour améliorer leur rentabilité. Ils ont une grosse économie là-bas.  »

«À la base, ajoute Rusanowski, les fabricants ont du mal à trouver des employés pour effectuer ces tâches répétitives. Donc, ce sont les répétitifs, les dangereux, ceux qui nécessitent une motricité extrêmement fine qui, à notre avis, sont automatisés. « 

Ramener à la maison

La boule de cristal de l’équipe de direction de Delta Technology représente un marché de plus en plus lucratif pour l’automatisation dans la région. Alors que l’industrie américaine continue de s’améliorer – et que les taux de chômage diminuent -, Remski pense que l’automatisation et la robotique aideront à atteindre certains objectifs à long terme pour l’économie américaine, notamment la création d’emplois à l’étranger.

«Les travaux banals et très répétitifs sont ceux qui retiennent le plus l’attention dans le domaine de l’automatisation», dit-il. «La qualité est un gros problème, de même que la tendance des entreprises à la robotique. Je vois beaucoup d’industries vertes – la fabrication de piles et de cellules solaires en particulier – cherchant à automatiser certains de leurs processus. Certains de ces produits sont sensibles au contact humain, ce qui ajoute un besoin supplémentaire en automatisation. ”

L’avenir semble prometteur pour l’automatisation, estime Rusanowski. «Le thème sous-jacent est que nous avons une base de clients extrêmement vaste et en croissance dans un large éventail de secteurs», explique-t-il. «Et ce qui unit tout, c’est que l’automatisation est absolument essentielle pour rendre les sociétés américaines et de l’Arizona concurrentielles sur le marché mondial.

Si vous essayez de le faire avec le travail humain traditionnel, alors cela devient trop cher. Si vous essayez d’implanter des sociétés étrangères [à l’étranger] [pour une main-d’œuvre moins chère], vous rencontrez des problèmes de qualité et de livraison, ainsi que des problèmes de contrôle de la chaîne d’approvisionnement qui vous coûtent également de l’argent.

Rusanowski a déclaré qu’il pensait que les entreprises réalisaient enfin certains de ces défis et essayaient de ramener la fabrication aux États-Unis.

«Nous constatons que nous sommes en mesure de répondre à ce besoin en prenant en charge et en automatisant certaines de ces difficultés ergonomiques, ou dangereux, ou simplement des emplois ordinaires »,

 «Nous pouvons automatiser quelque peu ce processus et obtenir un retour sur investissement de deux à trois ans. L’essentiel est qu’elle recherche l’automatisation et la fabrication ».

Histoire: Bruce Farr

traduction: Bianca Battistini

Photos: Mark Lipczynski